Trouville-sur-Mer, la reine des plagesNée au Moyen-Age, Trouville n’est alors qu’un petit port de pêche.

Au siècle dernier, elle devient une station balnéaire réputée de tous les élégants parisiens qui se baignent en costumes de bain. Trouville devient Trouville sur Mer.
Les plus grands peintres, Monet, Boudin, Corot, Caillebotte…, mais aussi les grands écrivains, Dumas, Flaubert, Proust, Maupassant…, ont été les témoins de cette transformation, avec la création des célèbres planches de Trouville, promenade incontournable du bord de mer.
Trouville-sur-Mer, ville voisine – et parfois rivale – de Deauville, est la plus ancienne station balnéaire de Normandie. Le petit village de pêcheurs, installé sur les bords de la Touques depuis le Moyen-Âge, abandonna son existence paisible au début du XIXe siècle. À cette époque, quelques artistes tombèrent sous son charme et en firent la publicité dans les salons parisiens. Ce fut d’abord le peintre Charles Mozin, puis l’écrivain Alexandre Dumas.
Il n’en fallait pas plus pour que les élégantes viennent s’afficher sur sa plage de sable fin, accompagnées de tous les grands esprits de la « haute société ». C’est ainsi que Gustave Flaubert, Marcel Proust, puis Marguerite Duras ou encore Claude Monet donnèrent ses lettres de noblesse à Trouville. Cet engouement s’est traduit par une transformation profonde du village, maintenant paré des plus belles constructions…
Heureusement, la configuration géographique a préservé le village des grands ensembles modernes et bétonnés. Le caractère insolite et merveilleux de Trouville est arrivé intact jusqu’à nous, mélange d’authenticité et de faste d’une autre époque.
Sans oublier sa longue plage, dont la douceur du sable et la qualité de son environnement ont donné au village son surnom de « Reine des Plages ».

Pin It on Pinterest